... au service de l'agriculture, des collectivités et des professionnels des espaces verts

Produits à base de Phosphure de zinc : Appâts Ratron

Dans le cadre d’un programme de Partenariat Européen pour l’Innovation, financé par le FEADER et le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, une expérimentation a été mise en place. Elle s’est déroulée sur la commune de Saint-Julien-Puy-Lavèze et avait pour objectif de mesurer l’efficacité et la facilité de mise en place de produits à base de phosphure de zinc dans la lutte contre le campagnol terrestre (Arvicola terrestris) sur foyers isolés.

Présentation du produit testé Le phosphure de zinc est un générateur de PH3 au même titre que le phosphure d’aluminium utilisé pour lutter contre la taupe. Il est autorisé dans la lutte contre le campagnol depuis le 15 septembre 2017 (ANSES). Il se présente sous forme d’appâts secs à base de phosphure de zinc. Le campagnol ingère les appâts empoisonnés qui, au contact des sucs gastriques de l’estomac, dégagent le PH3 qui tue le rongeur. Ce produit est non bioaccumulable et a un risque limité pour l’environnement s’il est bien enfoui. Ce produit est toxique : les applicateurs doivent impérativement porter le matériel de sécurité adéquat lors de la manipulation (gants en nitrile et combinaison de travail). La parcelle de l’essai a une superficie de 14 hectares. C’est une prairie permanente de fauche. L’altitude est de 900 mètres et le sol est de type volcanique.

Résultats de l’expérimentation : A l’issue de l’expérimentation, l’efficacité constatée pour le traitement « Ratron GL » est de 6,25 % contre une efficacité de 65 % pour la référence « bromadiolone ». Dans la situation présente, le produit « Ratron GL » présente une très faible efficacité sur les populations de campagnols par rapport à la modalité « bromadiolone ». L’efficacité constatée pour le traitement « Ratron GW » est de 31,25 % contre une efficacité de 65 % pour la référence « bromadiolone ». Dans la situation présente, le produit « Ratron GW » présente une faible efficacité sur les populations de campagnols par rapport à la modalité « bromadiolone ».

Le nombre de rongeurs piégés après traitement sur la modalité « bromadiolone » (12 individus), est très nettement inférieur au nombre de campagnols piégés sur les témoins associés « avant » et « après » (respectivement 32 et 40 individus). L’efficacité de cette matière active, dans ces conditions d’essai, est de 65 %.

Rapport expérimentation Ratron

Site de Marmilhat - avenue de l'Europe - 63370 LEMPDES - 04 73 42 14 63 - contact